Poires

La poire est produite par le poirier. C’est un fruit à pépins comestible au goût doux et sucré dont il existe plus de deux mille variétés cultivées. Le premier pays producteur en est la Chine et c’est le cinquième fruit le plus consommé en France.

Histoire

Au Moyen Age, la poire est peu réputée, dur et donc consommé essentiellement cuit. Puis sa saveur et sa texture sont améliorées courant de la Renaissance. On offre alors aux rois sacrés à Reims une poire et une coupe de Champagne.

La poire est très aimée par Louis XIV qui en fait cultiver dans son jardin. A cette époque, il en existe près de cinq cents variétés.
L’eau de la poire

Rafraîchissante et désaltérante, la poire est constituée à 84% d’eau en moyenne.

Ses bienfaits

Les glucides sont constitués de fructose et de sorbitol. Ce dernier facilite la digestion et ne se désagrège pas dans la bouche, donc ne favorise pas l’apparition des caries.

Quant aux acides organiques, elles diminuent lors de la maturité de la poire. C’est ce qui procure sa saveur fraîche et légèrement acidulée.
La poire est un aliment très peu allergène, qui favorise le transit intestinal. Elle peut se consommer sans risque de prise de poids et n’apporte aucun sel. Elle est riche en fibres, en provitamine A, en vitamines B et C, et en potassium.

Ses fibres

Selon la variété, il y a plus ou moins de fibres, elles accélèrent le transit intestinal en stimulant le fonctionnement des intestins.
Épluchés et écrasées dans une compote au naturel, le fruit offre sa valeur nutritionnelle aux jeunes enfants. Avec un peu de jus de citron, la poire préparée ne s’oxydera pas et s’enrichira en vitamine C.

Elle se consomme à maturité crue, cuite ou séchée, son jus étant utilisé tel quel et sous la forme fermentée d’un cidre nommé poiré.
Les valeurs énergétiques

La poire convient à toutes les personnes faisant attention à leur ligne, ainsi qu’à toutes les pauses grignotage. En effet, sa richesse en fibres en fait un excellent coupe-faim et un rassasiant.

Scroll To Top